CSF Magazine n° 103 - PLEINS FEUX SUR LES SAPEURS-POMPIERS

BAT-CSF-Mag-103-433px

Pour recevoir le CSF MAG, il vous suffit de rejoindre l'association CSF.
Pour adhérer au CSF et profiter de tous les services et avantages sélectionnés pour vous, il suffit d’acquitter un droit d’entrée unique et une cotisation annuelle. Et pour plus d’avantages, optez pour le service C’Plus.

En savoir plus
✔ Souscrire


Quand on entend la sirène des pompiers, une inquiétude nous guette : un accident ? Un incendie ? Une catastrophe ? Le plus souvent, c’est la fourgonnette rouge qu’on voit filer à toute allure. Car le secours d’urgence aux personnes est l’activité la plus fréquente : 76 % des interventions ont pour objet de venir en aide aux malades, blessés, noyés pour les diriger au plus vite vers l’hôpital. 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, nous sommes assurés de pouvoir compter sur eux. Les accidents de la route les sollicitent aussi beaucoup : 270 000 accidents par an sur nos routes, sans compter un déraillement de train, un bateau en détresse, un avion à évacuer. Ils savent découper la tôle, désincarcérer les victimes, leur porter les premiers soins, les transporter en sûreté dans des ambulances adaptées. Si on nomme les pompiers « soldats du feu », c’est que leur mission originelle est de prévenir et combattre les incendies. Ceux-ci ne représentent que 6 % des sorties, mais comportent de grands dangers. Incendies d’habitation, feux de véhicules, feux de forêt…
Chaque année, de trop nombreux pompiers sont blessés ou périssent dans des interventions risquées, face aux flammes, asphyxiés dans les fumées, en tentant de sauver des vies. Le mois dernier encore, six pompiers ont été sévèrement blessés alors qu’ils intervenaient dans un immeuble parisien. Les feux de forêt, très fréquents à partir de juin dans le sud de la France et en Corse, sèment la désolation et peuvent se révéler aussi meurtriers. Il faut alors faire appel à des pompiers venus de toute la région, qui se battent sans repos, jour et nuit, avec le soutien des Canadair de la Protection Civile. L’été dernier, plus de 660 pompiers et 7 avions bombardiers d’eau ont été mobilisés pour combattre le feu de forêt qui a ravagé 580 hectares de pinède à Pessac et Saint-Jean-d’Illac, en Gironde. Les risques technologiques prennent une part très importante dans l’activité. Les risques industriels, les pollutions chimiques sont redoutables. Lorsqu’un four de l’usine du Carbone Lorraine à Gennevilliers explose au petit matin, l’accident fait un mort et douze blessés parmi lesquels quatre policiers et quatre sapeurs-pompiers. Incendie d’un camion dans la raffinerie des Flandres près de Dunkerque, explosion sur la plate-forme pétrochimique de Carling, en Moselle, série de déflagrations dans une usine pétrochimique classée Seveso à Andrézieux-Bouthéon dans la Loire : autant de défis relevés avec courage et professionnalisme.