CSF Magazine n° 110 - LES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET LA FRANCE : LE GRAND AMOUR !

CSF-Magazine-110

Pour recevoir le CSF MAG, il vous suffit de rejoindre l'association CSF.
Pour adhérer au CSF et profiter de tous les services et avantages sélectionnés pour vous, il suffit d’acquitter un droit d’entrée unique et une cotisation annuelle. Et pour plus d’avantages, optez pour le service C’Plus.

En savoir plus
✔ Souscrire


LA FRANCE ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES


Google vient d’annoncer qu’il a choisi Paris pour ouvrir son Centre de recherche fondamentale dédié à l’intelligence artificielle. Il va aussi doubler ses effectifs au siège parisien et renforcer sa présence en régions avec l’ouverture d’ateliers numériques. Autre géant de l’internet, Facebook va développer son centre « FAIR Paris », un de ses quatre sites mondiaux consacrés à la recherche fondamentale et à l’intelligence artifi cielle.

Pourquoi la France ?

École mathématique renommée, qualité des chercheurs, inventivité des start-ups : autant d’atouts qui méritent d’être mieux connus.
Le patron de Google, Sundar Pichai, annonce la couleur : le futur Centre de recherches établi en France « travaillera sur des domaines tels que la santé, l’art ou encore l’environnement, en partenariat avec la communauté académique française ». Après Mountain View, en Californie et Zurich en Suisse, le campus de Google disposera à Paris de 21 000 m2 dédiés à la recherche, et ouvrira des « ateliers numériques » dans quatre régions françaises différentes, « dédiés à la culture du numérique et à la formation des citoyens français afi n d’améliorer leurs compétences numériques ». C’est la Bretagne qui sera la région-pilote où le premier espace s’ouvrira à Rennes.

Facebook a annoncé un doublement du nombre de scientifi ques dans son centre de recherches créé en 2015 à Paris. Les Français jouent un rôle important dans cette grande maison. Le directeur de la recherche sur l’intelligence artificielle est un Français, Yann LeCun ; inventeur du deep learning ou apprentissage profond, système d'apprentissage et de classifi cation, basé sur des « réseaux de neurones artificiels » numériques pour comprendre la voix, être capable d'apprendre à reconnaître des visages. Les Français occupent des postes importants dans d’autres entreprises : un vice-président chargé de l’innovation chez Samsung, le père du système Siri chez Apple.
Si les deux géants du web choisissent la France, spécialement pour le développement de l’intelligence artifi cielle, c’est que, du côté de nos chercheurs ou de nos startups, la France est plus avancée qu’on ne l’imagine. Notre pays compterait ainsi 180 start-ups spécialisées en intelligence artifi cielle et 5300 chercheurs y travaillent.