Le Guide de l'immobilier

Taux fixe, taux variable/révisable ou taux mixte? (CSF)

La durée de votre prêt varie en fonction du montant que vous empruntez et de ses mensualités de remboursement. Avant de choisir entre un taux fixe ou variable, il est important de bien comprendre ces différents types prêts.

Le guide immobilier

Pour un prêt immobilier à taux fixe,

le taux d’intérêt reste inchangé pendant toute la durée du prêt.
Cependant, dans le cas d’un prêt à taux fixe modulable, il est possible durant le prêt d’augmenter le montant des mensualités ou de les réduire. La modulation des échéances à la hausse diminuera la durée totale du prêt et à l’inverse, la modulation à la baisse allongera la durée totale de votre prêt. Ces modulations peuvent être selon les cas facturées par le prêteur (cf. conditions liées au contrat). Il est également possible selon les conditions en vigueur de suspendre le versement d’une ou plusieurs mensualités.

Pour un prêt immobilier à taux variable,

le taux du prêt peut être révisé en fonction des évolutions d’un ou plusieurs indices de référence. Le taux peut donc évoluer avec le temps selon les modalités du contrat. Pour limiter le risque d’évolution de taux, les taux variables proposés sont dits « capés ». Il s’agit d’un prêt dont le taux variable est plafonné à la hausse (et éventuellement à la baisse) afin qu’il ne puisse pas dépasser ce cap fixé dans le contrat de prêt. La variation du taux qui peut intervenir selon une périodicité fixée dans le contrat de prêt, entraîne le plus souvent un ajustement de la mensualité pour respecter la durée initialement fixée. Autre cas, seule la durée peut évoluer ou bien la durée et la mensualité.
Par exemple, un cap de 1 signifie que le taux initial de 2,5% ne pourra pas dépasser 3,5% même dans le cas où les taux augmenteraient davantage.
L’offre de prêt à taux variable doit être accompagnée de plusieurs documents :
Une notice détaillant les conditions et les modalités de variation du taux
Des exemples de simulation reprenant l’impact d’une variation du taux sur les mensualités, la durée et le coût total du crédit (à la baisse, à la hausse en début de prêt, et une à l’initiative de l’établissement)
L’emprunteur doit également communiquer une fois par an sur le capital restant à rembourser pour ce prêt.

Dans un prêt immobilier à taux mixte :

le taux qui combine un taux fixe et un taux variable. Ce type de prêt peut être adapté aux emprunteurs qui prévoient de revendre leur bien avant la fin du prêt (avant 7 ans environ). Sur la première période de remboursement du prêt, le taux est fixe et sur la seconde période (généralement au bout de 7 ans) le taux est révisable avec un plafond. La durée de la première période dépendra de la durée totale du prêt. La première période affiche un taux généralement d’un niveau inférieur à celui des prêts à taux fixe classiques.