Retrouvez toutes les actualités
du Crédit Social des Fonctionnaires

LES GILETS JAUNES REVENDIQUENT LE DROIT AU LOGEMENT

Publié le 04 décembre 2018


Les revendications des « Gilets jaunes » débordent très largement le problème des taxes au carburant.

Dans une lettre ouverte adressée aux Parlementaires, la question de l’habitat a été expressément évoquée. « Le droit à un logement digne » est une des exigences abordées. L’effondrement des bâtiments vétustes à Marseille qui a coûté la vie à 8 personnes et au relogement de 549 locataires, a renforcé cette exigence.

Dans certaines zones (Saint-Etienne, Le Mans, Amiens ou Mulhouse) la baisse est de 10 à 20 % en cinq ans. Ce qui empêche certains propriétaires de vendre leur logement, bloquant le marché.

La limitation des loyers est une des mesures fortes portée par les « gilets jaunes ». Partant du principe que la part du budget consacrée à l’habitat est de plus en plus forte, les manifestants veulent un accroissement des logements à loyer modéré. Conscients des enjeux écologiques, ils proposent un « grand plan d’isolation des logements » avec une prise en charge par l’Etat d’une part importante de ces dépenses. Ces revendications ont été reprises par un certain nombre d’associations, notamment celle du Droit Au Logement (DAL) qui a d’ailleurs appelé à manifester le 1er décembre dernier.

Le gouvernement va devoir apporter des réponses à une équation complexe de proposer plus de logements neufs, à des prix plus bas que ceux du marché, accompagner financièrement la rénovation des bâtiments existants, tout en développant une offre de transport qui permette une adéquation entre lieux de vie et lieux de travail.